KW 23 : Guido Craeghs

dscn2361

Koiwereld a de nouveau trouvé un étang comme une perle, ou en fait on doit parler de plusieurs étangs. Cette fois-ci on trouvait le bijou chez Guido Craeghs à Peer. Guido habite dans une maison entouré de champs, et il nous reçoit de plein coeur quand nous arrivons pour le reportage. Sa soeur jumelle est aussi de la partie, elle venait pour sarcler encore un peu de mauvaises herbes en attendant notre visite. Guido nous amène à travers sa maison vers l’arrière, et en traversant la rue nous sommes accueillis par un espadon. Eh bien oui, un espadon sur une clôture nota bene, reçu comme cadeau d’un ami nous raconte Guido. Pour une fois c’est quelque chose de différent chez un amateur de Koi. Car Guido est bien sûr un vrai amateur de koi. En traversant le porche nous arrivons dans un petit paradis. Des fleurs, des plantes, des chutes d’eau, des moulins, des statuettes, une fontaine d’hippopotame… Il nous manque des yeux. Guido a lui-même imité le drapeau japonais avec des fleurs, le long de son domaine ! Guido a huit étangs en total, des petits et des grands.

dscn2363
Eh bien oui, un espadon sur une clôture nota bene, reçu comme cadeau d’un ami nous raconte Guido. Pour une fois c’est quelque chose de différent chez un amateur de Koi. Car Guido est bien sûr un vrai amateur de koi. En traversant le porche nous arrivons dans un petit paradis. Des fleurs, des plantes, des chutes d’eau, des moulins, des statuettes, une fontaine d’hippopotame… Il nous manque des yeux. Guido a lui-même imité le drapeau japonais avec des fleurs, le long de son domaine ! Guido a huit étangs en total, des petits et des grands.

dscn2364

Les premiers étangs qu’on rencontre sont les plus petits, appelés des étangs d’ornement par Guido luimême. Ceux-ci sont construits à différentes hauteurs et coulent l’un dans l’autre. Au début ils contenaient des sarasas, des poissons rouges, etc., mais maintenant ils sont remplis de Koi. On a même prévu une petite mare de grenouilles. Comment tout ça s’est développé ? Guido: ”Lorsque j’étais enfant, j’allais souvent nager dans des étangs naturels dans les environs, et bien sûr que nous allions aussi à la pêche. Depuis ce moment, je rêvais en fait d’un étang à moi. Dans le temps on habitait une ferme et chaque fois qu’on labourait, beaucoup de pierres montaient à la surface. Dès lors j’ai commencé à collectionner ces pierres pour pouvoir les utiliser plus tard dans et autour mon propre étang ».

dscn2369

Et ces pierres y ont abouti. Néanmoins ça fait seulement dix ans que Guido possède ces étangs. Il a commencé avec un petit étang de 2500 litres, pour réaliser son rêve, mais aussi parce que sa maman, qui vivait encore à cette époque, ressentait un immense plaisir à se mettre au bord de l’eau et à regarder les poissons. Depuis lors son hobby a connu une croissance explosive. En ce moment il s’accumule 180 000 litres d’eau dans ce paradis. Guido : « Je crois en un filtrage le plus naturel possible, donc ces étangs d’ornement sont uniquement filtrés avec du lave et des plantes et je prévois plusieurs choses qui
donnent de l’oxygène supplémentaire comme par exemple ma moulinette que j’ai construite moi-même. Vous savez, divers gens viennent vers moi quand ils ont des problèmes avec leur étang et souvent je vois les mêmes problèmes qui reviennent. Trop peu de bactéries, trop peu d’oxygène, trop de Koi et trop ou des mauvais aliments. Ce sont des choses dont j’essaie de tenir compte, en prévoyant par exemple assez d’oxygène, mais aussi en ajoutant hebdomadairement des bactéries ; l’une semaine des bactéries de
nitrification et l’autre des bactéries lactiques ».

Après ces étangs d’ornement nous rencontrons un étang récent qui est encore en pleine construction.
Il contient des Koi d’environ 20 à 30 cm, beaucoup de Tancho et … Ce sont les poissons les plus récents
de Guido qu’ il espère utiliser pour la reproduction. L’étang est en fonction mais il n’avance pas avec sa finition. « Tous les jours je reçois au moins une visite et je travaille full-time, ainsi je n’arrive pas à avancer n’est-ce pas ». Ce nouvel étang contient 60 m3 d’eau et a, avec sa forme conique, environ 1,6 m de profondeur. Le filtrage se fait avec un filtre à plantes (sur blocs bio) et un filtre avec des tapis japonais ; l’eau est dirigée vers plantes ou tapis par un skimmer flottant et deux drains au sol.

dscn2381

L’étang le plus grand se situe le plus au fond avec des vrais ‘trésors ‘. Il a un volume de 70 m3 et est également conique avec 1,75 m de profondeur. A côté des Koi (dont un très léthargique Chagoi) y nagent aussi deux tanches et deux esturgeons. Et pas seulement des poissons : vous pouvez retrouver aussi le Titanic sur le fond ! Par deux drains de fond, l’eau arrive dans un grand filtre à plantes en-dessous duquel se trouvent 9 m3 de lave. Guido expérimente dans ce filtre à plantes avec des plantes tropicales comme le cerisier indien, mais aussi la menthe et la salicaire s’y retrouvent. Le seul inconvénient selon Guido est que les plantes tropicales doivent rentrer en hiver, mais en contrepartie elles extraient beaucoup d’ammoniac de l’eau. Cet étang est là depuis trois ans et il se l’est donné cadeau pour son cinquantième anniversaire. Mais tout ne marche pas toujours de façon aussi huilé. Guido : « Je trouve chaque année de la Trichodina dans cet étang, et récemment j’ai trouvé la cause. Celle-ci s’explique probablement par le fait qu’en hiver j’arrête une pompe, ce qui fait que pendant 4 à 5 mois l’eau stagne dans un tuyau de 5 mètres. Dès que je remets la pompe en marche, toute cette saloperie est repoussée dans mon étang. Donc je vais encore essayer de résoudre ce problème, probablement en ajoutant un filtrage supplémentaire par une chaussette ultra fine ». Il a d’ailleurs encore des projets, par exemple en fournissant une frayère temporaire aux Koi ; vu qu’il travaille la nuit et qu’il dort la journée, il arrive souvent trop tard pour récolter les oeufs. Curieux de voir si ça marche …

dscn2390
Et ainsi cet homme est toujours actif, et avec bon entrain quand on voit comment il a construit ce petit paradis en dix ans de temps. Peut-être encore une fois passer dans dix ans, peut-être que le nombre
d’étangs aura doublé à ce moment ?? En tout cas nous remercions cordialement Guido et sa soeur pour l’accueil chaleureux et nous leurs souhaitons beaucoup de plaisir avec leur activité !

Vidéo d’accompagnement : voir media.

dscn2377 dscn2380 dscn2386 dscn2388 dscn2391 dscn2392 dscn2400 dscn2433